Árpád Göncz nous a quitté

Thème: 

Árpád Göncz, premier Président démocratiquement élu de la Hongrie post-communiste, est décédé le 06 octobre à l'âge de 93 ans.

Surnommé affectueusement  "Árpi bácsi"  (Tonton Árpi), il restera pour longtemps l'Homme politique le plus populaire de son pays et incarnera pour toujours "l'Esprit de 1989".

Nous laisserons le soin aux siens, aux politologues, aux journalistes et aux historiens de souligner son parcours extraordinaire et les qualités de cet homme modéré,  équilibré, serein et cultivé qui représentait à merveille cette Hongrie que nous aimons.

Notre association Initiatives France-Hongrie (INFH) tient à lui rendre un hommage particulier. Il joua en effet un rôle décisif en 1994 lors de la création d'INFH. Conscient à quel point les vicissitudes de l'histoire avaient éloigné les hongrois et les français, il confia à Monsieur Jacques de Chalendar (président fondateur d'INFH) lors de leur première rencontre, la mission de rapprocher la Hongrie profonde de la France profonde. Cette mission devint et reste pour ainsi dire notre « devise ».  Regrettant que les 70 années qui venaient de s'écouler avaient conduit à ce que les deux peuples ne se connaissaient plus,  il appuya nos actions, notamment celles qui visaient le rapprochement entre élus locaux, mondes ruraux et le développement des coopérations entre collectivités locales et la société civile.

Après le décès de son Président, Jacques de Chalendar,  le 10 janvier dernier, INFH aura perdu en 2015 ces « deux pères fondateurs ».  Nous  nous associons à la peine de tous ceux qui l'aimaient.

"Árpi bácsi"  Repose en paix


 

 

Mots-clés: 

Vous devez vous connecter pour pouvoir lire l'intégralité de cet article.

Se connecter