Transports & Mobilité Transfrontalière

 

« Le Processus d'Oradea »

Séminaire international

Transports & Mobilité Transfrontalière

Oradea (RO) 18 Octobre 2018 

Le séminaire international sur les transports et la mobilité transfrontalière organisé à Oradea le 18 octobre dernier  a réuni 32 participants.

Il s'inscrivait dans la cadre du Processus d'Oradea, créé en 2012, fruit du partenariat entre l'association INFH (Initiatives France-Hongrie), le CESCI (Central European Service for Cross-border Initiatives, Hongrie) et la ZMO (Zone Métropolitaine d'Oradea, Roumanie). Il vise à promouvoir la Coopération Transfrontalière entre la Hongrie et la Roumanie à l'aide de l'expertise française.

Après les GECT (2012), la Santé (2014) et les Circuits courts (2016), les partenaires ont souhaité organiser un séminaire technique sur la mobilité transfrontalière et la question des transports.

La participation tant qualitative qu'équilibrée entre hongrois et roumains, quatre français et la présence du ministère hongrois des affaires étrangères ont contribué à la richesse des échanges.

Ainsi, un panel conséquent a réuni des experts et responsables de projets d'Euro-région, de Métropoles et villes, de sociétés de transport public, de compagnie nationale de chemin de fer, d'Institut de science des transports, de société de consultants, ...

Après avoir rappelé le rôle le la Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT, F) et celui d'INFH, notamment l'organisation de séminaire spécialisé, l'introduction de M. Patrice Eyraud, (Secrétaire Général d'INFH),  a permis de présenter l'état et les enjeux du transport transfrontalier en France.

Rentrant dans le vif du sujet, les interventions françaises de MM. Julien de Labaca (Euro région Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre) et Jean-Baptiste Schiber (Eurométropole de Strasbourg) ont été particulièrement riches, intéressantes et instructives. Très appréciées par les participants, elles ont démontré que des projets de transport transfrontalier pouvaient être gérés par des GECT et des métropoles en mettant en lumière les succès mais aussi toutes les difficultés rencontrées.

Pour sa part, M. Stefan Roseanu, (Expert principal COWI | MC Mobility Consultants, RO) a poursuivi par la présentation de la misse en œuvre du règlement 1370/2007 concernant le transport public local en Roumanie en complétant par le projet Jaspers qui permet d'apporter un soutien en matière technique et de gestion de projet, compte tenu de la complexité des dossiers et de la réglementation.

M. Andràs Ekés, (Directeur général de Mobilissimus Ltd., Ungaria) a quant lui établi un panorama  sur les expériences menées en Europe ainsi que sur les débats et analyses  sur les frontières des villes comme barrières ou catalyseurs du processus d'organisation de la mobilité.

M. Ciprian Barna (Expert de la Zone Métropolitaine Oradea et de l'Autorité de Transport Transregio, RO) et M. Viorel Pop (Directeur Général d'Oradea Transport Local), ont présenté l'organisation du transport public local au niveau de la Zone Métropolitaine d'Oradea. La ZMO regroupe aujourd'hui 11 communes avec 277 000 habitants. La présence de deux aéroports (Oradea et Debrecen), les problèmes démographiques dans cette région frontalière, liés à des perspectives de nouvelles activités économiques (projet d'implantation d'une usine BMW sur Debrecen) incitent fortement à l'amélioration des transports transfrontaliers. Ils ont également mis en évidence tous les changements actuels et surtout l'étendue de tout ce qui reste à faire en matière de mobilité urbaine.

M. Dániel Tóth-Maros (expert principal de réglementation, Institut de Science des Transports, HU) a fait état des projets et des recherches en cours sur le transport public à travers la frontière hungaro-roumaine. Un constat sans appel : la voiture et l'autocar restent les principaux moyens de transport. Il a notamment évoqué le problème des navettes (Ouest Roumanie - aéroport Budapest entre autre) et l'important trafic routier (camions) : accidents, saturation du réseau routier, pollution...

M. Atilla Nagy (Directeur de la Compagnie de Transport de Debrecen, HU) a de son côté présenté l'organisation du transport public local dans la ville de Debrecen. Là aussi, ils sont engagés dans un vaste renouveau du système de transport alliant renouvellement du matériel et des infrastructures ; réorganisation et création de nouvelles lignes. Quelle stratégie à adopter face aux conséquences du développement économique (usine nouvelle BMW, développement de l'aéroport) ?

Le Débat qui a suivi, a permis des échanges nourris sur la possibilité de nouveaux liens transfrontaliers et soulevé de très nombreuses questions : comment reconquérir des passagers ? Comment améliorer et assurer la qualité des transports publics ? A qui confier sa gestion : public, privé ? Délégation de Service Public, régie municipale ? Quid des profits des sociétés de transport public ?...

En conclusion, M. José L. Osete (ETI, Directeur d'INFH)  a rappelé que de  toute évidence la question des transports est aujourd'hui une question cruciale, tel que plusieurs intervenants ont pu le souligner. Elle est au cœur d'une vaste et complexe problématique qui relie : organisation territoriale, économie et développement des territoires, durabilité et protection de l'environnement, sécurité des personnes... tout en affrontant un grave problème (de densité) démographique. En outre, de nombreuses questions techniques ont mis en exergue la complexité des réglementations, financières et environnementales ainsi que les questions des aides de l'Etat et des investissements (forcément conséquents). La bataille pour (re)conquérir les passagers au détriment de la voiture constitue là aussi un défi majeur auquel sont confrontés tous les participants. Ces Rencontres ont mis  en avant non seulement l'intérêt mais aussi la nécessité de favoriser et de poursuivre ces échanges d'expérience et d'expertise dans le domaine des transports.

 

 

Mots-clés: