Les Biocarburants : avenir de la Hongrie

Les biocarburants, l'avenir de l'agriculture hongroise ?

 

D'après le directeur de l'Institut de recherche agricole de l'Académie des sciences de Hongrie, Zoltán Bedo, la culture du maïs pour la production de biogaz pourrait devenir la filière principale de l'agriculture hongroise dans les années à venir. En effet, l'Institut qu'il dirige a obtenu des résultats considérables concernant le développement de nouvelles espèces de maïs.

Depuis l'augmentation de la demande mondiale en espèces de maïs dédiées à la production de biogaz, l'Institut de recherche agricole a mené plusieurs études afin d'améliorer les propriétés de ces espèces. L'objectif des chercheurs était de développer des plants présentant trois propriétés principales: un taux élevé en amidon, de forts rendements et la sécurité des cultures, c'est-à-dire la capacité des plants à perdre une grande quantité d'eau, et ainsi de murir précocement pour permettre une récolte dans les meilleures conditions en début d'automne. Après cinq années de recherche, les chercheurs hongrois ont atteint leur objectif et ont mis au point plusieurs espèces satisfaisant aux trois conditions. De plus, de nombreuses usines de biocarburants ouvrent leurs portes en Europe, une usine est d'ailleurs en construction en Hongrie ( voir BE Hongrie 26, "Une nouvelle usine de bioéthanol à Dunaföldvár" [1]). D'après les scientifiques, la culture de maïs pour la production de bioéthanol pourrait donc devenir la principale production agricole du pays.

De nombreux résultats ont été obtenus grâce au programme Pannon Wheat, pour lequel des instituts de recherche, des universités, des industriels et des syndicats agricoles ont coopéré. Ce programme est un excellent exemple d'application de résultats fondamentaux. Il a permis notamment de développer trois espèces de maïs, dont l'espèce Pannon Extra qui au delà de ces excellentes propriétés de rendement et de composition est résistante à un champignon nocif réduisant considérablement les récoltes.

spacer

spacer

spacer

 

Mots-clés: 
Mots-clés: 

Vous devez vous connecter pour pouvoir lire l'intégralité de cet article.

Se connecter