Leader : coopération franco-hongroise entre GAL

Coopération entre le Groupe d'Action Locale (GAL) de Garrigues et Costières de Nîmes et celui de Felső Bácska (H). Voyage d'étude du 26 au 29 avril 2017 à Nîmes.

Notre association soutient depuis de nombreuses années des coopérations entre acteurs locaux notamment les Groupes d'Action Locale (GAL) qui agissent dans le cadre du programme européen Leader afin de soutenir le développement rural. Souhaitant qu'il soit aussi durable, nous oeuvrons aux échanges sur les Circuits courts, les systèmes alimentaires territorialisés (SAT) et les questions d'alimentation (urbaine).

                                                  

Contribuant aussi à la coopération décentralisée franco-hongroise, nous avions lors des IV Rencontres franco-hongroises des acteurs locaux de juin 2016, organisé des premières rencontres en Hongrie avec le GAL de Nîmes.

Ainsi, M. Jacques Bollègue, Président du GAL nîmois a eu le plaisir de recevoir son homologue hongrois, M. Németh Balàzs. Mme Katalin Kujani, experte des circuits courts au ministère de l'agriculture et M. Jànos Sebe, membre d'INFH et cheville ouvrière de cette mission, complétait parfaitement la délégation hongroise.

Les nombreux échanges en matière de savoir-faire nîmois sur les circuits courts, l'agritourisme et les différentes intiatives de développement rural ont été complétés par des présentations sur la situation hongroise. L'agriculture est un secteur aussi important en Hongrie qu'en France tant économiquement que culturellement. Depuis 1995, il constitue un des secteurs les plus actifs et imaginatifs de la coopération décentralisée franco-hongroise. 

La dualité de l'agriculture hongroise avec un secteur encore très important de petits producteurs, la quailité de l'alimentation et la préservatiion de l'environnement avec une agriculture durable constituent les nombreux points communs entre  les acteurs locaux des deux pays.

Plusieurs pistes de coopérations sont à l'étude, les nombreux interlocuteurs seront à nouveaux mobilisés. Les deux GAL pourront ainsi prévoir dans leur programmation annuelle la poursuite de ces échanges particulièrement importants au moment où le sentiment européen semble perdre du terrain sur notre vieux continent.

Mots-clés: 
Mots-clés: 
Mots-clés: 

Vous devez vous connecter pour pouvoir lire l'intégralité de cet article.

Se connecter